En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Diana

Témoignage de Diana

Diana.jpg

- Bonjour Diana, peux-tu te présenter rapidement ?

- Bonjour, je m'appelle Diana; je viens de Kiev, la capitale de l'Ukraine et je suis arrivée au collège Saint-Michel en quatrième bleue à la fin du mois de mars.

- Peux-tu nous donner quelques exemples de différences entre un collège ukrainien et un collège français ?

- Oui ! Par exemple, les devoirs sont toujours notés sur 12. Les cours durent 45 minutes ; dans ma classe, l'an dernier nous étions 33 élèves. Pendant tout le collège, nous restons dans la même classe ; nous sommes très soudés comme les membres d'une famille. Toutefois, si un élève ne se sent pas bien dans une classe, il peut en changer facilement.

- Les élèves peuvent-ils utiliser leur téléphone au sein du collège ?

- Oui, les élèves peuvent l'utiliser en cours et sur la cour ; les évaluations peuvent être réalisées sur une copie ou en ligne. Cependant, l'utilisation du téléphone n'empêche pas  les élèves de lire des livres et de communiquer entre eux.

- Comment se déroule le moment du déjeuner ?

- Ce n'est pas du tout un self comme en France ; en fait, les élèves achètent leur repas comme dans un restaurant.

- Et quel système préfères-tu ?

- Je préfère le système français car il est plus égalitaire. 

Je vous ai joint une recette traditionnelle et une chanson ukrainiennes !

- Merci beaucoup Diana.

Interview réalisée par Aylia et Léonie V. 4ème bleue 

La chanson ukrainienne

La recette :

BORTSH ukrenien 

diana2.jpg

Ingredients:

3 à 4 grosses betteraves sans les feuilles

30 ml (2 c. à soupe) d’huile d’olive

45 à 60 g (3 à 4 c. à soupe) de beurre

2 gros oignons, hachés finement

5 gousses d’ail, hachées finement

2 carottes moyennes, en rondelles

1 panais moyen, en rondelles

1 litre (4 tasses) de tomates en conserve, en purée

1 litre (4 tasses) de bouillon de poulet (ou de bouillon de légumes)

30 ml (2 c. à soupe) de miel

30 ml (2 c. à soupe) de vinaigre de cidre

30 g (½ tasse) de feuilles d’aneth, hachées

2 feuilles de laurier

1 c. à thé (à café) d’origan séché

1 c. à thé (à café) de basilic séché

1 c. à thé (à café) de sel

½ chou vert, en fines lanières

500 g (2 tasses) de haricots blancs, cuits et égouttés

8 à 12 petites pommes de terre nouvelles, cuites et coupées en dés

125 ml (½ tasse) de crème sure ou aigre, pour garnir

15 g (4 c. à soupe) d’aneth, pour garnir

Préparation

Préchauffer le four à 180 °C (350 °F).

Frotter et bien nettoyer les betteraves, en conservant la queue.

Badigeonner chaque betterave d’huile d’olive et envelopper individuellement dans du papier d’aluminium.

Cuire 1 heure ou jusqu’à tendreté.

Entre-temps, dans un faitout, faire fondre le beurre à feu moyen.

Ajouter les oignons et sauter pendant 5 à 7 minutes ou jusqu’à transparence.

Ajouter l’ail, les carottes et le panais. Réduire le feu légèrement.

Cuire les légumes pendant 6 minutes et ajouter les tomates, le bouillon, le miel, le vinaigre, les herbes et le sel.

Amener à ébullition, réduire le feu à moyen-doux et laisser mijoter à couvert pendant environ 30 minutes.

Retirer les betteraves du four lorsqu’elles sont cuites, mais encore fermes.

Laisser refroidir, puis rincer rapidement sous l’eau froide en frottant jusqu’à ce que la pelure s’enlève toute seule. Jeter la pelure.

Couper la chair des betteraves en dés  et l’ajouter à la soupe, avec le chou et les haricots blancs.

Laisser mijoter de 15 à 20 minutes, à couvert, jusqu’à ce que le chou soit tendre et les saveurs mélangées.

Ajuster l’assaisonnement et servir avec 2 pommes de terre cuites et coupées en dés dans chaque bol. Garnir de crème sure et d’aneth.


Catégorie : -
Page lue 334 fois